DÉVELOPPEMENT SOCIAL

Site Web : www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/developpement_social/Mieux-etre.html

Mieux-être

Édifice Sartain MacDonald
CP 6000
Fredericton (NB) E3B 5H1
Téléphone : (506) 453-4217
Télécopieur : (506) 444-5722

Subventions pour les programmes offerts après les heures de classe

Ce programme fournira des subventions maximales de 1 000 $ pour financer des activités après les heures de classe, qui ont lieu durant l’année scolaire. Il vise à appuyer les programmes permettant d’offrir à un coût abordable aux enfants d’âge scolaire des occasions d’être actifs et de participer à des activités sociales et amusantes tout en établissant des relations positives.

Pour être admissibles à un financement, les groupes et organismes communautaires, garderies, organismes récréatifs, etc. doivent démontrer que leurs programmes offrent des activités après l’école aux enfants d’âge scolaire (entre 5 et 17 ans), y compris aux enfants ayant un handicap, au moins trois jours par semaine et deux heures par jour pendant la période prioritaire de 15 h à 18 h.

Les programmes doivent respecter les lignes directrices des programmes offerts après les heures de classe.

Les requérants doivent clairement établir les possibilités offertes par les programmes dans chacune des quatre sphères suivantes :

  • l’activité physique;
  • la saine alimentation;
  • les forces communautaires;
  • les travaux scolaires et les devoirs.

Les requérants doivent identifier clairement les partenaires du programme et expliquer comment ils misent sur l’actif communautaire.

Une seule demande par organisation sera acceptée. S’il y a une amélioration au niveau du projet et que le rapport d’activité a été soumis, une deuxième subvention peut être offerte à la même organisation.

Subvention pour le mieux-être dans les écoles

Cette subvention vise à encourager et à appuyer les écoles du Nouveau-Brunswick qui veulent contribuer au mieux-être de leurs élèves et de la collectivité.

Elle est offerte à toute école publique et école des Premières Nations de la province, qui accueille des élèves de la maternelle à la douzième année.

Les subventions sont offertes pour aider financièrement les écoles à mettre sur pied l’approche globale de la santé en milieu scolaire dans le but de favoriser la santé mentale, la saine alimentation, l’activité physique et la réduction du tabagisme chez les élèves et dans leur collectivité. Voir le lien ci-après pour en savoir plus au sujet de l’approche globale de la santé en milieu scolaire.

Le processus de demande guide les écoles vers certaines pratiques exemplaires relatives à la mobilisation de la collectivité comme la désignation d’une équipe d’action, l’utilisation de données pour cerner un problème actuel dans l’école, l’élaboration d’une approche globale de la santé en milieu scolaire pour régler ce problème, la définition d’éventuels critères d’évaluation de l’approche, etc.

Les subventions sont disponibles chaque année. Les demandes sont normalement acceptées entre la mi-avril et la fin de mai, et les fonds sont distribués en septembre.

Subventions afin d’offrir des occasions d’apprentissage sur le mieux-être

Subventions uniques pour des activités ou des événements sur le thème du « mieux-être ».

Pour qu’une initiative soit admissible à une subvention, elle doit s’harmoniser au programme de subvention sur le mieux-être, comme suit :

  • Être axée sur le renforcement des capacités en matière de mieux-être, en ciblant de façon pertinente au moins un domaine d’intervention :
    • Santé psychologique et résilience
    • Saine alimentation
    • Activité physique
    • Vie sans tabac
  • Contribuer aux objectifs du programme de subvention afin d’offrir des occasions d’apprentissage sur le mieux-être qui sont les suivants :
    • Accroître les connaissances, la participation et l’engagement en matière de comportements sains et de bonnes habitudes de vie.
    • Renforcer les capacités communautaires afin de créer des environnements qui soutiennent la santé psychologique et la résilience, la saine alimentation, l’activé physique et la vie sans tabac.
    • Acquérir des connaissances et/ou des compétences afin de soutenir l’action communautaire à long terme.
  • Encourager de nouveaux partenaires à contribuer aux efforts en matière de mieux-être.
  • Adopter une approche en santé psychologique pour la planification et la prestation de l’initiative de mieux-être (utilisation du modèle CAA pour s’assurer de répondre aux besoins psychologiques de base : Compétence, Autonomie et Appartenance).

La priorité sera accordée aux initiatives qui s’adressent à l’un ou plusieurs des groupes suivants : les jeunes, les aînés, les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes ayant un handicap.

Pour plus d’information, veuillez consultez le Guide de demande.

Site Web : www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/developpement_regional.html

Place Chancery
CP 6000
Fredericton (NB) E3B 5H1
Téléphone : (506) 453-2277
Télécopieur : (506) 453-7988

Programme d’aide en capital à la famille et à la jeunesse

Le programme a pour but de fournir un financement pour les coûts en capital admissibles de projets à l’appui d’activités qui sont axées sur la jeunesse et la famille et qui, sans un tel appui, n’iraient pas de l’avant.

Le programme est administré par la Société de développement régional et vise à suppléer aux programmes fédéraux et provinciaux en matière de développement de la jeunesse et de la famille.

Sont admissibles à une aide les organismes sans but lucratif, les districts de services locaux et les municipalités qui entreprennent des projets axés sur la jeunesse et la famille, tels que des terrains de jeu, des installations sportives ou récréatives, des centres communautaires et de l’équipement collectif.

Le requérant doit permettre à tout représentant autorisé de la Société de développement régional, à la discrétion de cette dernière, de se rendre sur les lieux du projet pour vérifier que le projet a été entrepris et réalisé conformément aux objectifs et lignes directrices du programme.

L’aide en vertu du Programme d’aide en capital à la famille et à la jeunesse revêt la forme de subventions non remboursables. Une seule subvention est accordée pour chaque projet.

Le niveau d’aide applicable aux coûts en capital admissibles au titre du Programme d’aide en capital à la famille et à la jeunesse dépend du type de projet.

  • Les projets de type terrains de jeu sont admissibles à 100 % du coût global approuvé du matériel, jusqu’à un maximum de 15 000 $. Les coûts admissibles incluent les structures fixes du terrain de jeu et le gravillon. (Les coûts de fonctionnement, la taxe de vente harmonisée (TVH), ainsi que les coûts liés au terrain, à la machinerie, à la planification, à la conception et à la main-d’œuvre ne sont pas admissibles.)
  • Tous les autres types de projet sont admissibles à 50 % du coût global approuvé du projet, jusqu’à un maximum de 50 000 $. Les coûts admissibles comprennent le matériel, les matériaux de construction, la préparation du terrain, la location de machinerie, l’achat de matériel récréatif et la main-d’œuvre qui sont liés au projet. (Les coûts de fonctionnement, la taxe de vente harmonisée (TVH), ainsi que les coûts liés au terrain, à la conception et à la planification ne sont pas admissibles.) Pour présenter une demande de fonds, le requérant doit remplir, signer et faire parvenir à la Société de développement régional le formulaire ci-joint, y compris un devis estimatif des coûts du projet, soumis par un fournisseur.

Un affidavit est nécessaire pour la contribution de travail bénévole (maximum de 25 % des coûts admissibles du projet).

Les dons de matériel, d’équipement ou de services ne sont pas admissibles à un remboursement, puisqu’il ne s’agit pas de coûts réels engagés (payés) pour le projet. Seuls les coûts réels engagés et le travail bénévole sont admissibles à un remboursement.

Site Web : www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/tpc.html

Édifice du Centenaire
CP 6000
Fredericton (NB) E3B 5H1
Téléphone : (506) 453-3115
Télécopieur : (506) 457-4984
Courriel : [email protected]

Sport – Aide aux athlètes – Subvention

Le Programme d’aide aux athlètes du Nouveau-Brunswick (PAANB) a pour but de fournir une aide financière directe aux athlètes néo-brunswickois de haute performance qui, dans leur quête de l’excellence, ont obtenu des résultats remarquables au niveau junior ou senior sur la scène nationale ou internationale ou ont montré qu’ils sont susceptibles de devenir membres d’une équipe nationale canadienne senior ou junior dans un avenir prochain. Le financement associé à ce programme est assuré par la Direction du sport et des loisirs du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture. Le programme est le fruit d’un partenariat entre ce ministère, le Centre canadien du Sport Atlantique et les fédérations sportives provinciales et nationales.

Seuls les athlètes qui démontrent le potentiel de devenir membres d’une équipe nationale canadienne senior ou junior seront pris en considération pour ce programme.

Les athlètes doivent :

  • être incrits dans un programme annuel d’entraînement et de compétitions et compétitionner à des compétitions nationales et/ou internationales;
  • être citoyens canadiens ou avoir été admis comme immigrants;
  • être un athlète du Nouveau-Brunswick;
  • ne recevoir aucune aide financière de la part d’une autre province ou d’un territoire;
  • ne pas apparaître sur la liste du Centre canadien de l’éthique pour le sport pour motifs de dopage ou pour une infraction relative au dopage.

Les athlètes non admissibles sont :

  • les athlètes qui participent uniquement à des compétitions de niveau maître (Vie active);
  • les athlètes qui compétitionnent dans des sports ou disciplines sportives n’ayant pas un programme d’équipe nationale reconnu (c.-à-d. les athlètes qui participent à un championnat national et qui accèdent directement à une compétition internationale, sans suivre le processus de sélection).

On entend par athlète néo-brunswickois :

  • une personne qui est inscrite à un organisme provincial de sport du Nouveau-Brunswick (si aucun organisme provincial de sport n’existe au N.-B., l’athlète doit être membre de son organisme national de sport); et
  • une personne qui s’entraîne dans la province du Nouveau-Brunswick, et ce, depuis au moins huit mois, qui est inscrite auprès de son organisme provincial de sport au Nouveau-Brunswick et qui représente le Nouveau-Brunswick lors de compétitions nationales ou internationales; OU
  • une personne qui s’entraîne à l’extérieur du Nouveau-Brunswick parce qu’elle poursuit des études postsecondaires à l’extérieur de la province durant toute l’année universitaire ou parce qu’il lui est impossible d’obtenir le niveau d’entraînement requis ici dans la province.

Les athlètes qui s’entraînent à l’extérieur de la province doivent maintenir des liens étroits avec la province du Nouveau-Brunswick (p. ex., être natifs d’ici, avoir vécu au Nouveau-Brunswick pendant une assez longue période, avoir leur résidence permanente au Nouveau-Brunswick, avoir des parents ou tuteurs qui habitent encore au Nouveau-Brunswick, etc.). De plus, ils ne doivent pas s’être établis en permanence dans une autre province ou un territoire.

Le programme d’aide aux athlètes du Nouveau-Brunswick vise à aider les athlètes potentiels à accéder à un podium lors d’évènements internationaux ou lors d’une participation à des jeux majeurs. Le financement est attribué aux meilleurs athlètes juniors et seniors du Nouveau-Brunswick. La préférence sera accordée aux candidats qui pratiquent un sport et/ou des disciplines qui figurent parmi l’un des principaux jeux (Jeux olympiques / paralympiques / panaméricains/ parapanaméricains / du Commonwealth). Ce soutien financier est alloué pour les dépenses liées à la compétition et à l’entraînement. Les formulaires de demande des athlètes seront évalués par un comité d’évaluation en tenant compte des commentaires de l’organisme sportif provincial (OSP) et de l’organisme national de sport (ONS). Les athlètes peuvent s’inscrire directement auprès du comité d’évaluation. Ce comité vérifiera les informations avec les OSP.

Sport – Allez-y NB (subvention)

Le programme de subvention Allez-y NB a pour but d’accroître le savoir-faire physique et à réduire les obstacles à la participation sportive des enfants et des jeunes, en mettant surtout l’accent sur les populations sous-représentées.

Les requérants doivent démontrer leur capacité à planifier et à mettre sur pied des programmes qui développent le savoir-faire physique ou qui réduisent les obstacles à la participation sportive. Ils doivent aussi établir clairement que leurs instructeurs sont qualifiés.

Objectif 1 – Savoir-faire physique (Enfant actif, S’amuser grâce au sport, Apprendre à s’entraîner selon le modèle Au Canada, le sport c’est pour la vie). Les lignes directrices indiquent le processus pour faire une demande de subvention Allez-y NB.

Le Programme Allez-y NB découle d’une entente bilatérale entre le gouvernement du Canada (Sport Canada) et le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Organismes de sport et loisirs (subvention provinciale)

Du soutien est offert pour favoriser la croissance et l’épanouissement d’organismes provinciaux du Nouveau-Brunswick, dont le mandat inclut la création d’occasions de vie active ou pour le sport ou les loisirs.

Les organismes provinciaux doivent être inscrits comme organisme à but non lucratif en vertu de la loi sur les compagnies du Nouveau-Brunswick ou du Canada, ou être constitués comme organismes à but non lucratif.

Le Ministère appuie le concept d’un organisme-cadre pour chaque sport ou activité qui offre des services dans chaque discipline. Chaque organisme provincial doit être le leader dans son domaine et être membre de l’association nationale s’il en existe une. Il est obligatoire d’avoir des règlements administratifs qui ont été adoptés par l’assemblée générale et qui ont été remis au ministère. Les organismes doivent avoir tenu une assemblée générale annuelle dans les 12 derniers mois et être imputables à leurs membres.

Le soutien du Ministère peut être offert sous forme de financement, de programmes ou de services de consultation. Le niveau de soutien varie en fonction de la demande, des ressources disponibles et de la contribution des organismes provinciaux à la réalisation des objectifs du Ministère.

Le Ministère offre un soutien financier par l’entremise de trois programmes : Modèle de financement I (pour les organismes sportifs provinciaux singuliers), Modèle de financement II (pour les organismes de loisirs ou multi-sport) et Modèle de financement III (pour les organismes offrant des occasions de sport et de loisirs mais dont le mandat n’est pas principalement d’offrir des occasions de sport et de loisirs).

Activité physique – Communautés actives (subvention)

Programme de subvention qui donnera l’occasion à la population du Nouveau-Brunswick de faire plus d’activité physique, de mieux connaître les avantages qu’elle procure et d’accroître le leadership.

Toutes les personnes qui font une demande doivent faire partie d’un organisme communautaire. Les organismes admissibles à soumettre une demande au Programme de subventions – Communautés actives comprennent les suivants :

  • les groupes et les organismes bénévoles à but non lucratif; les coalitions et les réseaux communautaires; les associations et les organismes professionnels à but non lucratif; et
  • les communautés et les municipalités.

Ce programme de subventions appuiera des activités et des projets qui sensibilisent les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises à l’importance de l’activité physique, qui leur fournissent des possibilités nouvelles ou améliorées d’être actifs et qui permettent des occasions de réseautage dans le but de développer des ressources.

Les objectifs du programme de subventions sont les suivants :

  • augmenter les possibilités pour les Néo-Brunswickois de participer à des activités physiques intégrées à leur vie quotidienne;
  • encourager, appuyer et accroître le leadership en matière d’activité physique;
  • sensibiliser davantage le public sur les avantages de l’activité physique et le plaisir que celle-ci procure;
  • s’attaquer aux obstacles courants qui s’opposent à l’activité physique; et
  • encourager la participation des personnes qui ne sont pas actives actuellement.
Back to top